OGM2

Publié le par Gerald

OGM Mensonges et réalité

CONTAMINATION : Exponentielle et irréversible. Aucune barrière ne peut arrêter les pollens véhiculés par le vent et les insectes. On connaît peu les influences des OGM sur les autres espèces et les micro organismes du sol mais des observations révèlent des mutations du génome de plantes du voisinage de ces cultures. Sont elles dues aux pollens ou aux micro organismes ?

INCIDENCES SUR LA SANTE : Des dégénérescences d’organes (cerveau, foie, etc.) furent observées chez des rats nourris avec des pommes de terre modifiées. Ces expériences furent arrêtées ; comme d’autres le furent sur des cobayes humains. Pourquoi ? Les gènes marqueurs sont souvent des gènes de résistance à un antibiotique et le danger serait de rendre l’action de ceux ci inefficace lors de leur prescription médicale .

DOSES DE PESTICIDES : 99% des plantes sont modifiées pour résister à un herbicide ou pour produire leur propre insecticide. Il en résulte un épandage de plus en plus important des premiers car les mauvaises herbes deviennent aussi plus résistantes. Dans le cas des seconds, la plante sécrète jusqu’à cent fois la dose pulvérisée en traitement conventionnel. Quelle part est ensuite ingérée directement par l’animal ou par l’homme ?

OGM MEDICAMENT : Manipulés pour produire des substances médicamenteuses, ils sont mis en avant parce qu’ils pourraient sauver des vies. Leur utilité est-elle fondée dès lors que l’on peut produire les mêmes substances ou soigner d’une autre façon quand on sait que leurs dangers sont identiques à ceux des autres créations transgéniques ?

ERADICATION DE LA FAIM DANS LE MONDE : La faim est un problème de répartition des richesses, non de production proprement dite. Les OGM l’accentueront :

  1. en diminuant la biodiversité ; ainsi disparaîtront des végétaux adaptés à des climats et des régions.
  2. en rendant les paysans dépendants des semences.
  3. en ruinant les plus fragiles d’entre eux. En Inde, le coton BT donne des rendements médiocres et des fibres de si mauvaise qualité qu’il s’avère invendable. Aux USA les rendements de soja ont chuté de 4m3 à l’hectare en 2003 .

 

AUTRE DANGER : Appropriation du vivant au moyen de brevets par quelques groupes commerciaux . Ils deviendront les « maîtres de la semence et de la vie organique . »

LE RETARD PRIS PAR L’EUROPE DANS LE DOMAINE DES BIO TECHNOLOGIES EST-IL PREJUDICIABLE A SON ECONOMIE ? : Vu les éléments sus cités, on ne voit pas où se situe le préjudice sinon pour le portefeuille des lobbies semenciers. Les manipulations génétiques ne sont pas scientifiquement défendables, elles génèrent uniquement du profit financier. La nature est trop complexe et ne peut qu’être mise en péril par des bricolages instables et imprévisibles (certaines modifications sautent d’une séquence à une autre de façon aléatoire !).
C’est, au contraire, une chance de ne pas suivre les USA dans ces nécro technologies et d’orienter enfin une recherche utile au service du vivant, d’une agriculture durable respectueuse de l’environnement. Ainsi l’Europe sera réellement en avance quand on mettra la transgénèse à l’index pour crime contre le vivant.

Gerald

Publié dans Santé

Commenter cet article