Anti-Sémite..non !!!

Publié le par Gerald

Dire la vérité sur l’Etat d’Israël n’est pas faire preuve d’antisémitisme ou de judéophobie !

Par Rabha Attaf
dimanche 19 mai 2002


La terreur infligée au peuple palestinien a éclaté au grand jour. Les derniers massacres perpétrés à huis-clos par l’Armée israélienne, avec la bénédiction de Bush et le silence complice des dirigeants occidentaux, laissent présager le pire. L’armée israélienne ratisse les camps de réfugiés, liquidant systématiquement les représentants politiques palestiniens tandis que les F16 " américains " pulvérisent les bâtiments administratifs palestiniens et les infrastructures construits aux frais des contribuables européens. La stratégie politique de Sharon est claire : parquer les Palestiniens récalcitrants à quitter leur terre dans des ghettos totalement hermétiques où leur existence sera réduite à la survie sans droits. C’est suicidaire, à moins d’envisager l’élimination physique de la population palestinienne... et l’éradication des Arabes du Moyen Orient !

La politique israélo-américaine concernant la question palestinienne s’inscrit d’ailleurs dans le même état d’esprit que celle pratiquée par les Immigrants européens, en son temps, à l’égard des Indiens d’Amérique : les négociations avec les chefs Sioux et autres tribus Apaches n’étaient, en fait, que des pauses avant la solution finale, c’est à dire l’extermination de la Nation indienne. " La plus courante des raisons (du changement de politique des USA, ndla) est l’identification des Américains avec les Israéliens. Elle n’est pas nouvelle
-  les uns et les autres ont déjà en commun d’avoir créé un pays à partir de zéro après avoir été persécutés- mais elle s’est encore accentuée avec la menace terroriste ", pouvait-on lire dans un article de Libération du 4 mars 2002 intitulé " Bush veut s’attirer le vote juif aux dépens des démocrates ". Sauf qu’aujourd’hui, nous ne sommes plus au 18ème siècle ! Il serait en effet difficile de faire admettre que les Palestiniens sont des sauvages, inférieurs par nature aux Immigrants juifs européens... quand bien même remplacerait-on le terme " sauvages " par " terroristes " ou " intégristes " !

Il est devenu urgent de remettre en place un certain nombre de vérités dans les esprits. A commencer par cette évidence historique : l’Etat d’Israël, unique pays au monde dont la Constitution ne délimite pas les frontières, a fondé sa légitimité sur la terreur et la violence armée exercée sur les populations palestiniennes pour les chasser de leur terre. Il est né du mythe sioniste, idéologie colonialiste niant tout droit aux Palestiniens de fonder leur Etat sur leur propre territoire, et dont le but ultime est la constitution du Grand Israël.

 La création de l’Etat hébreux est aussi le produit de la culpabilisation de l’Europe par le mouvement sioniste après la deuxième guerre mondiale. Mais cette culpabilisation, et surtout le transfert de celle-ci sur les " terroristes " palestiniens, ne saurait continuellement occulter cette autre évidence historique : la Palestine, comme hier l’Algérie ou plus récemment l’Afrique du Sud, pose un problème de décolonisation en bonne et due forme. C’est cette problématique qu’il nous faut remettre au centre du débat. A défaut, nous nous ferions les complices d’un autre crime contre l’humanité. A défaut, l’Etat d’Israël, qui n’a jamais reconnu les résolutions de l’ONU depuis sa création, continuera de menacer la paix du monde en toute impunité.


Journaliste indépendante, spécialiste du monde arabo-musulman. Collaboratrice du magazine Actuel pour lequel elle a effectué de nombreuses enquêtes et reportages de 1988 à 1995. Co-auteur de "Le Drame Algérien" (éditions La Découverte, 1994), ainsi que de l’émission spéciale de La Marche du Siècle "Etat d’urgence Algérie : Chronique d’octobre", diffusé sur France 3 en novembre 1993.

Du même auteur, à lire en ligne sur Oumma.com :

Publié dans Manipulation

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article