Problèmes humanitaires

Publié le par Gerald

PROBLEMES HUMANITAIRES

L'élevage des animaux domestiques entretient un énorme gaspillage alimentaire

24.000 personnes meurent de faim chaque jour dans le monde, soit une toutes les quatre secondes

L'animal est en effet une très mauvaise machine à transformer le végétal ; en moyenne :

 7 calories d'origine végétale et 1 calorie sous forme de viande    9 kg de protéines d'origine végétale et 1 kg de protéines animales

C'est pourquoi une grande partie des productions végétales mondiales finit par tomber dans le tonneau des Danaïdes de l'animal :

·          Production mondiale de céréales 38 %

·          Production mondiale de plantes alimentaires 49 %

·          Production mondiale de soja 90 %

La conséquence immédiate est que la majorité des superficies cultivables (64 %) est destinée à produire des aliments pour les animaux, en pâturages ou en cultures .

Mais comme l'animal a un rendement moyen très faible, les terres utilisées produisent beaucoup moins que ce qu'elles produiraient si elles étaient ensemencées directement pour l'alimentation humaine : 

Ex. - sur 1 hectare, on peut produire : 25 kg de protéines de boeuf ou 500 kg de protéines de soja.

Ce gaspillage de terres agricoles fait que pour nourrir une personne pendant 1 an, il faut :

·         par des protéines animales 2 ha de terre

·         par des protéines végétales 0,16 ha de terre

C'est pourquoi la pratique du végétarisme au niveau mondial permettrait de produire suffisamment pour nourrir entre 2 et 3 fois plus de personnes qu'il n'en existe actuellement.

 Ex.- sur 100 ha de terres cultivables :

·         Si 64 ha sont destinés aux productions animales ; à raison de 2 ha/personne, 32 personnes peuvent vivre de cette superficie.

Si les 36 ha restants sont destinés aux productions végétales ; à raison de 0,16      ha/personne, cela fait 225. Donc, 257 personnes peuvent vivre sur 100 ha. 

Mais si les 100 ha sont utilisés à des productions exclusivement végétales, alors 625 personnes peuvent en vivre, ce qui fait environ 2,5 fois plus.


16 septembre 2002.

815 millions de personnes souffrent de la faim dans le monde. Ce chiffre diminue en moyenne de 6 millions par an. Mais il faudrait que cette baisse passe à 28 millions pour réduire de moitié le nombre de personnes mal nourries d'ici à 2015, objectif fixé par l'Onu.

30 pays d'Afrique subsaharienne souffrent de sous-alimentation, soit plus de la moitié des 50 pays recensés par l'Organisation des Nations unies pour  l'alimentation et l'agriculture (FAO). La Somalie détient le triste record de  malnutrition de la planète: 75% de sa population en souffre.

24.000 personnes meurent de faim chaque jour dans le monde, soit une toutes  les quatre secondes.

3 600 calories avalées en moyenne quotidiennement par un Américain: 67% de  plus qu'un Africain !

350 milliards d'euros, c'est la somme que les pays de l'OCDE (les nations les  plus riches) consacrent chaque année aux subventions agricoles. Dans le même  temps, ils versent 8 milliards d'euros pour soutenir l'agriculture des pays en développement.

Quatre multinationales se partagent 90% du commerce mondial des céréales.


Près d'un milliard de personnes souffrent de la faim et de malnutrition sur cette planète. Plus de 40 millions meurent chaque année, et la plupart d'entre elles sont des enfants. En dépit de cela, plus d'un tiers des récoltes de céréales dans le monde est détourné de l'approvisionnement des hommes vers l'approvisionnement du bétail. Aux États-Unis, le bétail consomme 70% de la production totale de céréales. Si on nourrissait les hommes à la place du bétail, plus personne n'aurait faim.

Gaspillage de nourriture -   La plus grande partie des céréales cultivées est utilisée pour nourrir les animaux de boucherie. Cette  transformation des céréales en viande entraîne une perte de 90% des protéines, 99% des hydrates de carbone et 100% des fibres. En Suisse 57% des cultures sont destinées à la nourriture des animaux (1990), et aux Etats-Unis cette proportion s'élève à 80%.   

Si les Américains consommaient 10% de viande en moins, la quantité de céréales économisée pourrait nourrir un milliard de personnes souffrant de la faim. En Egypte, où les cultures de maïs comme fourrage ont remplacé en partie les cultures de blé et de millet consacrées à l'alimentation humaine, la part des cultures destinées à la nourriture animale est passée de 10% à 36% en l'espace de 25 ans.

Nul n'ignore aujourd'hui que la famine subsiste et tout le monde a déjà vu de ces images bouleversantes qui nous font comprendre l'expression "n'avoir que la peau sur les os". En quoi le végétarisme peut changer quelque chose ? me demanderez-vous.
Tout d'abord je voudrais simplement vous remettre en mémoire ou vous apprendre, trois chiffres, plus parlant que de longs discours :

  • Sur un hectare, on peut produire 25 kg de protéines de boeuf ou 500 kg de protéines de soja
  • La même superficie peut produire 250 kg de boeuf ou 40000 kg de pommes de terres
  • 38 000 enfants meurent de faim chaque jour dans le monde. Si chacun diminuait sa consommation de viande de 10%, cela supprimerait le problème de la faim dans le monde, car il faut 16 kg de céréales ou de soja pour faire 1 kg de viande. Lors de la transformation des plantes en viande, il y a une perte de 90% des protéines végétales, de 95% des sucres végétaux et de 100% de fibres.
Nul besoin d'avoir fait maths sup pour comprendre que si la production de soja était privilégiée à la production de boeuf, il y aurait 20 fois plus de kilos de protéines ; que si la production de pommes de terre était privilégiée à celle de boeuf, on aurait 160 fois plus de kilos de nourritures... De manière plus générale, il est évident que privilégier les productions végétales permettrait au final une quantité de nourriture plus importante et de fait la réduction de la famine et de la sous-nutrition dans le monde.

En Amérique du Nord, 90% de l'avoine et 80% du maïs sont destinés au bétail ; pourquoi ces céréales ne sont-elles pas distribués aux humains qui en ont besoin ? Ne vaudrait-il pas mieux que ces céréales soient utilisées pour mettre fin à la faim dans le monde plutôt que de nourrir le bétail destiné à être consommé par les populations riches ? 1,3 milliards d'humains pourraient être nourris avec les céréales et les fèves de soja utilisées pour engraisser le bétail des Etats-Unis ; le bétail des pays riches mange autant de céréales que les habitants de la Chine et de l'Inde (soit quasiment la moitié de la population mondiale). Alors qu'un enfant meurt de faim toutes les dix secondes...

Sur la surface de 5 terrains de football, cent personne peuvent vivre de graines germées, mais seulement deux avec de la viande de boeuf : le végétarisme est visiblement la clef du problème planétaire de la faim et donc de la survie de notre espèce.

De nombreuses personnes, pas nécessairement stupides, seulement mal informées, pensent que le végétarien privilégie l'animal à l'homme ; nous venons de voir que cette idée est ridiculeusement fausse puisque être végétarien permet l'amélioration des conditions de vie de l'animal ET de l'homme.
Le végétarisme n'est donc pas qu'une option alimentaire, mais un mode de vie et de pensée qui met le respect de la vie, humaine et animale, au-dessus de tout.

La viande affecte négativement nos corps physiques et spirituels mais aussi celui de notre fragile planète. Pollution, gaspillage de l'énergie, de l'eau, des céréales, déboisement, érosion des terres de surface, voilà comment l'industrie de la viande met en péril l'environnement. Au moment où 15 millions d'enfants meurent de faim chaque année, comme il est révoltant de savoir que 1,3 milliards d'humains pourraient être nourris avec les céréales utilisées pour engraisser le bétail des États-Unis. Sur une même surface, 16 végétariens (sans produits laitiers) peuvent puiser leur nourriture et leur eau; cette même surface ne nourrit que 1 carnivore.

Publié dans Pauvreté

Commenter cet article

Atome 08/03/2007 15:10

Bravo Monsieur pour cet article !

Bonjour ! Et Bienvenue dans la dernière cyber-action de S.A.G (Stop.Animals.Genocid)

Insère ta bannière ou ton pseudo et rejoint les membres virtuel qui composent la MAP’MONDE et soutiennent la lutte pour la terre et la faune.

Merci de partager cette action et de faire partis de celles et ceux qui veulent protéger les générations futures ainsi qu’eux-mêmes.

Clique utile et à bientôt sur la MAP’MONDE…

Amicalement !
Atome.
Invitation à la MAP'MONDE de S.A.G