Noel ?

Publié le par Gerald

Noel

La nativité est le jour de la venue de celui qui fait connaître la vérité, en
apportant à chacun les récompenses et les rétributions au temps marqué. Mais pour
vous tous qu’était ce fameux jour ? A cause des prêtres de l’infâme, on a fait de la
nativité un jour lamentable, un jour de mensonge que l’on prodigue sur les petits
enfants, et un jour de folie qui ne vous donne point des visages resplendissants. Vous
êtes devenus comme ces prêtres qui, à l’occasion de ce jour, appuient sur le fait que
le divin enfant est né il y a deux mille ans, qu’il est mort et qu’il ne viendra plus...
Peut-on alors mieux changer le rédempteur en mythe aux yeux de tous ? Pour vous
tromper et masquer le jour de sa venue, saurait-on faire plus que ce qu’ils font avec
leurs adorations de statue, leurs simagrées, leurs prières hypocrites, leurs rites, leurs
chants, leurs intrigues, leurs incantations et leurs messes qui ne sont que des
pratiques de Satan ? Je vous le dis, on ne peut faire mieux.

(19) Des hommes vont encore périr à cause de l’infâme, car ceux qui ont fait du
prince de la vie le symbole de la mort, promènent avec impudence son effigie sur les
places publiques, clouée à un bois, pour montrer qu’il leur appartient et qu’ils
l’utilisent à leur guise... Ils le placent aussi sur les cercueils et les tombeaux ; ou
encore sur les chemins, au sommet des collines et sur les montagnes, parce qu’ils ne
croient point en sa venue pour les jours ultimes. Comme le Père les hait, je les hais.
Tous ceux-là disparaîtront au début du nouveau siècle, car nul ne peut ensevelir le
Fils pour prendre possession de son héritage sans payer le prix de sa traîtrise. C’est
pourquoi ils payeront leurs infamies au double du prix du sang innocent qu’ils firent
verser depuis des siècles. Leurs oeuvres les suivent et, avec leurs oeuvres, ils se sont
condamnés.

(20) Cessez donc de croire que ceux qui confondent les vêtements d’Aaron avec
des vêtements de tissu prêchent l’évangile ; car il n’y a rien d’autre que ce que je
montre dans le tableau de la progression du monde et qu’ils ignorent entièrement.
Lorsqu’on parle de l’évangile, c’est de la doctrine de Jésus dont on parle, c’est-à-dire
de la bonne nouvelle de la venue du royaume, car évangile signifie : bonne nouvelle.
Prêcher l’évangile, c’est forcément prêcher la venue du royaume de Dieu, qui est
évidemment associée à Pierre qui vient en poser les fondations.

(21) Qu’est-ce donc que la bonne nouvelle que prêchent les prêtres de Satan ?
Serait-ce une nouvelle qui se serait produite il y a deux mille ans ? Elle manque de
fraîcheur semble-t-il... Êtes-vous dans le royaume ? Avez-vous déjà été baptisés et
ressuscités des morts par le Fils ? Nullement ! Cessez alors d’écouter ceux qui ne
savent pas de quoi ils parlent. Une prophétie n’est véritable que si elle s’accomplit.
Or, elle s’accomplit, avec moi, au soir du monde, au temps marqué, en votre
présence, sur toute la face de la Terre.

Publié dans Réalité

Commenter cet article